LADOM PUBLIE SON DERNIER RAPPORT D’ACTIVITÉ !

En 2020, pour faire face à cette situation sanitaire sans précédent et lutter contre ce virus, LADOM s’est organisée très rapidement pour protéger à la fois ses salariés et les bénéficiaires de ses dispositifs, tout en assurant une continuité de l’activité de ses services. C’est grâce à l’intelligence collective qui s’est créée et à la mobilisation des équipes de LADOM que des actions essentielles ont pu être mises en œuvre en 2020. Découvrez les !

publié le : 03/02/2022

Edito de Florus Nestar, directeur général de LADOM

L’année 2020 fut une année particulièrement singulière qui marquera à tout jamais l’histoire du monde.

En effet, tout comme les autres pays, la France a été frappée de plein fouet par le virus de la Covid-19 et toutes ses conséquences sur la vie quotidienne. LADOM a dû, sans délai, faire preuve d’adaptation afin d’assurer une continuité de ses services tout en préservant la sécurité et les conditions de travail de ses agents. Et c’est bien cette adaptation que je souhaite mettre à l’honneur, et féliciter l’ensemble des agents de LADOM ainsi que nos partenaires qui, par leur mobilisation active, ont permis de limiter autant que faire se peut l’impact sur les bénéficiaires de nos dispositifs.

Les confinements, la limitation drastique de l’offre aérienne ainsi que toutes les mesures sanitaires pour lutter contre ce virus ont conduit LADOM à mettre en place des solutions alternatives inédites, dont quelques-unes sont illustrées en pages 4 et 5 de ce rapport d’activité.

Après plusieurs années de hausses régulières, les chiffres de nos dispositifs ont atteint des niveaux historiquement bas. La plus forte baisse concerne l’aide à la continuité territoriale. A contrario, et bien qu’accusant une légère baisse, le dispositif passeport pour la mobilité des études a réussi à se maintenir à un niveau relativement proche des années précédentes. Pour finir, concernant le passeport pour la mobilité de la formation professionnelle, bien que les chiffres aient fortement diminué, je me réjouis de plusieurs points positifs. Le premier concerne les formations engagées au cours de l’année 2020 et qui, au départ étaient programmées en présentiel, ont basculé en distanciel, évitant ainsi une rupture des acquis. Le second point positif, et non des moindres, est le devenir des personnes engagées dans un parcours de formation en mobilité en 2020. 75 % d’entre elles ont validé leur diplôme/certification et 60 % ont trouvé un emploi dans les mois suivant leur formation. Avec l’augmentation subite du chômage, c’est un indicateur particulièrement encourageant.

Malgré cette période atypique, nous avons continué à avancer sur des travaux structurants, comme le rapprochement avec Pôle emploi, recommandé par la Cour des comptes en 2019. Durant l’année 2020, nos équipes respectives ont travaillé d’arrache-pied sur un nouvel accord-cadre, avec pour ambition d’aller plus loin dans la collaboration opérationnelle entre Pôle emploi et LADOM, tout en clarifiant nos missions respectives dans la construction et le suivi des parcours de formation en mobilité. À cette fin, des groupes de travail supervisés par un comité de pilotage réunissant la DGEFP, la direction générale des outre-mer, Pôle emploi et LADOM, se sont réunis à plusieurs reprises. L’accord-cadre nouvelle génération, dont la signature est prévue en 2021, reprendra bien entendu les résultats de ces travaux validés par nos ministères de tutelle respectifs.

Pour finir, afin de fixer une nouvelle feuille de route à LADOM, les travaux relatifs à un nouveau contrat d’objectifs et de performance portant sur une période de trois ans : 2021-2023 ont été lancés en 2020. Les orientations et objectifs fixés doivent permettre de consolider l’Agence dans son fonctionnement, de la recentrer sur l’exercice de ses missions fondamentales, et de l’ancrer davantage dans le réseau des acteurs publics œuvrant à la mobilité et la formation des Ultramarins.

S’agissant de l’avenir, les équipes restent sur le pont et sur tous les fronts. Nous n’avons pas attendu la fin de la crise sanitaire pour travailler, dès 2020, sur un plan pluriannuel de relance de notre activité que nous tâcherons collectivement de mettre en œuvre dès que la situation sanitaire le permettra.

Découvrir le rapport d’activité 

< Retour